Lectures
Le Paradoxe de la Vie

Légitime Défense

 

Légitime : Conforme à la justice mais aussi l’équité.

Défense : Protection ou…. Interdit !!!

 

Un jour, un homme m’a raconté une histoire qui s’était passé dans les années 2020.

 

A cette époque les gens avaient été soumis à un virus. Personne n’avait imaginé les conséquences que celui-ci allait produire sur l’humanité.

 

Tout le monde parlait de changement mais finalement personne ne voulait être dérangé.

 

Et pourtant ce fut un véritable bouleversement, dans les rapports humains, les mentalités, l’économie, la finance, les libertés, les droits les plus élémentaires jusqu’à la liberté d’expression.

 

Des médecins avaient expliqué que des traitements simples pouvaient aider à la guérison, d’autres affirmaient que seul un vaccin pouvait en venir à bout.

 

Les médecins qui n’étaient pas en accord avec le gouvernement ont été destitués de leur fonction, il y en a un qui s’est même retrouvé en asile psychiatrique !!!

 

Bref l’humanité semblait prendre tout cela avec une certaine fatalité, couvre-feu, port du masque dans les commerces, les écoles, les entreprises et dans la rue, rassemblement limité à 6 personnes etc…

 

Les gens vivaient une crise sans précédent mais ne semblaient pas réagir. Pendant ce temps les grands groupes pharmaceutiques, de communications, de la grande distribution se portaient plutôt bien alors que la plupart des petites entreprises, bars, restaurants, salles de spectacles, cinémas, petits commerces étaient en grandes difficultés voir obligés de fermer.

 

Et pourtant la légitime défense était là. Celle du système immunitaire face au virus. Hélas les politiques, poussés par les intérêts financiers, n’avaient de cesse de promouvoir des solutions qui allaient contre l’accompagnement en érigeant des schémas de substitutions.

 

Très vite la légitimité d’une protection s’est vite transformée en légitimité d’interdiction.

 

Voilà ce que l’on pouvait observer du point de vue tangible, structurel.

 

Pendant ce temps la réalité intangible se mettait en marche, forçant cette humanité à s’adapter, à réagir et finalement pour le plus grand nombre à élever son plan de conscience.

 

Alors la vision situationnelle, prenant en compte tous les aspects, prit le pas sur la vision limitative d’un mental égo cherchant par tous les moyens à retrouver ses anciens repères plutôt que de s’ouvrir à une autre réalité, celle d‘un changement tant espéré.

 

Nous voulons tous le changement sans pour autant vouloir être dérangé.

 

Les gouvernements devant la crise de cette époque ont voulu prôner la légitime défense alors qu’ils n’ont fait que légitimer les interdits.

 

Le monde intangible nous a ouvert les portes de la légitime défense, celle d’une juste protection au regard non pas seulement des humains mais aussi de tous les règnes de notre terre mère.

 

Œuvrer ensemble individuellement, poussé par notre conscience évolutive au service d’un collectif.

 

Nous voulions du changement et bien dans un premier temps tout ce qui n’était pas juste nous à été révélé puis face à notre libre arbitre mais aussi à notre libre conscience, nous inviter à nous élever, changer nos habitudes de vie, de consommation, à penser à soi pour nous mettre au service des autres.

 

Ne plus craindre l’avenir mais se demander en quoi je pourrais être utile. Accepter de tout perdre si l’on sait que cela sera pour une bonne raison et laisser venir à nous ce qui doit être plutôt que toujours vouloir plus sans savoir vraiment pourquoi.

 

Retrouver le bon sens, l’équité, la bienveillance, la simplicité et l’humour.

 

Voilà peut-être ce que les personnes des années 2020 avaient à comprendre.

 

Accepter de quitter la 3D, épurer la 4D afin d’être accueilli dans la 5D et plus.

 

Passer de l’ère du poisson vers celle du verseau.

 

Respecter simplement notre environnement au quotidien sans avoir besoin de se précipiter vers une écologie dirigiste et alarmiste. Retrouver le sens des valeurs, les besoins essentiels, le partage et la vraie compassion.

 

Cesser de nous opposer mais trouver ensemble la solution. Ouvrir notre cœur et le laisser un peu plus diriger notre mental. Écouter nos ressentis et les mettre en œuvre.

 

Voilà comment a débuté :

 Un monde où tout le monde "y serait copain" dans la joie, l'amour et la bonne humeur !!!

 

                                                                                 Marc Lambotte