Lectures
Le Paradoxe de la Vie

L’homme de Vitruve

Ou la relation de l’homme avec son environnement

Sa représentation, très symbolique, rassemble sur un dessin les principes mettant en évidence la relation de l’homme avec son environnement.
Il a les bras et les jambes écartés à l’intérieur d’un carré lui-même entouré d’un cercle.

Le carré exprime la matière, le mental, l’analyse. C’est l’environnement immédiat, tangible, structurel où l’homme évolue physiquement, bâtisseur et créateur d’un univers dense dans lequel s’exprime la logique, le savoir, le contrôle et qui néanmoins sera le siège de tous ses paradoxes.

Le cercle exprime l’esprit, le cœur, la synthèse. Il marque la limite et le rapport entre l’homme et l’univers intangible, avec ses lois quasi imperceptibles et pourtant si vraies, si justes, si libres et dans lequel s’expriment la vérité, la connaissance, la maîtrise, provoquant l’homme jusqu’à son épanouissement.

La structure énergétique de ces deux figures géométriques repose sur une vision 3D. Donc un cube à l’image de nos constructions et une sphère à l’image de ce qui compose l’univers physique : les planètes.

L’homme se tient debout au centre de trois axes. Cela correspond au niveau physique entre les vertèbres D8 / D9.

Axe de verticalité :

  • En haut le repère ciel, notre conscience d’appartenance à l’univers.
  • En bas l’ancrage terre, notre conscience d’appartenance à la terre.

Axe d’horizontalité :

  • Devant notre avenir, nos potentiels futur.
  • Derrière notre vécu, nos mémoires passé.

Axe de latéralité :

  • A gauche la mère, pilier référentiel de la femme.
  • A droite le père, pilier référentiel de l’homme.

En somme, trois axes donc six directions vérifiées en permanence selon un principe d’harmonisation mais en réalité 9 directions si l'on considère le point d’équilibre en son centre et 12 si l'on considère l'interactivité aller-retour de chaque direction vers le point d'équilibre.


Etre à la fois en haut, en bas, devant, derrière, à droite et à gauche en même temps, est un défit que ne peut relever le sens pratique et logique du mental.


Cette mission est sous l’autorité du corps de jade (4éme corps), équipé de la faculté d’omniprésence liée à son principe énergétique en relation directe avec le monde absolutiste. Le corps de Jade sait évoluer en 4D de base car il porte aussi la notion de vitesse, liée au temporel, et de masse, liée au volume déplacé.