Lectures
Le Paradoxe de la Vie

L'optimiste

L’optimiste ce n’est pas celui qui regarde la vie avec un sourire entendu. Celui qui dit que le monde est merveilleux, plus pour s’en convaincre, un peu à la manière d’une méthode Coué.

Cela n’est pas de l’optimisme c’est, au mieux, cultiver un peu plus son illusion.

L’optimiste c’est celui qui apprécie l’instant, tous ses instants, quels qu’ils soient, sans jugement, sans émotion et qui n’appréhende pas son futur ni celui des autres.

C’est celui qui décide que plus rien ne peu le déranger quelque soit l’épreuve que la vie lui réserve. Il sait que chaque difficulté rencontrée n’est en fait qu’une invitation à "se réparer" et "réparer les autres".

C’est celui qui accueil son futur comme rien d’autre que « la suite » d’une vie qu’il aborde avec curiosité et un sens profond de l’observation.

C’est celui qui sait que quelque chose de grand, de beau, d’intelligent est à sa porté et qui souffre, dans l’instant, de ne pas l’atteindre.

C’est celui qui ressent la vie comme une invitation à se délivrer de toutes ses peurs afin de rejoindre ce monde absolutiste où tout est possible, vraie, juste et d’une incroyable synchronicité.

Tout cela sera alors pour lui le plus sûr moyen d’élever sa conscience et d’entrevoir, par instant, toute la beauté de ce monde.