Lectures
Le Paradoxe de la Vie

Intolérance

L'intolérance n'est pas un défaut.

L'intolérance n'est pas un défaut. C'est un indicateur du niveau de rejet de soi.

Je préfère un intolérant à ces faux tolérants qui nous entourent. Il exprime à l'extérieur de lui-même ce niveau de rejet, il pourra plus aisément le travailler quand le moment sera venu.

Le faux tolérant est celui qui veut s'insérer dans le "politique-ment"correcte. Il est le plus souvent l'objet d'une manipulation extérieure (pour les moins atteints) mais malheureusement pour d'autre d'une auto manipulation.

On le trouve surtout dans la population de celui qui veut changer par un travail sur soi et qui le plus souvent tombe dans le piège de "ce qui doit être" et non "de ce qu'il a vraiment décidé de devenir."

Le faux tolérant est souvent moralisateur et donneur de leçon. Il veut créer un environnement favorable pour ne pas être contraint de vérifier son rejet. Il voudra changer l'autre, comme cela il ne sera pas soumis à son état de réaction intolérante qui l'anime et pourra croire à sa tolérance.

Mensonge et auto manipulation seront nécessaires afin de se convaincre que les autres ne sont pas dans le juste en dévoilant leur véritable nature et finalement, il s'éloignera de la source de son indicateur. Il ne pourra pas lire son niveau de rejet de soi.

De fait, ne se sentant pas concerné par le sujet, il ne pourra pas identifier puis transmuer le vrai problème de fond.

Accepter son intolérance sera le premier pas vers l'acceptation de soi.