Lectures
Le Paradoxe de la Vie
Axiothérapie®Le Paradoxe de la VieLa Femme est la Matrice, l'Homme son protecteur

La Femme est la Matrice, l'Homme son protecteur

Matrice du latin Matrix et mater = la Mère

Celle par qui la vie est possible. Naissance de l’enfant mais pas uniquement.

La Matrice est Yin par rapport à son protecteur qui est Yang.

La Matrice est le principe féminin, c’est la femme.

Elle est nourricière.

Pour qu’il y ait vie il faut qu’il y ait mouvement.

Pour qu’il y ait mouvement il faut qu’il y ait dualité.

Mais cette dualité doit être opposée et complémentaire.

L’homme représente cette dualité par rapport à la femme et de cette dualité naîtra le mouvement autrement dit la vie.

La Matrice doit permettre à la vie de s’exprimer. Elle est l'expression de la vie.

L’Ame n’est ni homme ni femme, nous ne sommes ni l'un ni l'autre.

Etre une femme est l’expression d’une volonté et d'un choix d’incarnation de l'Ame.

L'Ame pour s'incarner a besoin d'un corps physique et de 7 corps énergétiques

L'Ame est immortelle donc JE SUIS immortelle

Ce choix de l’Ame d’être une femme implique la conscience de vouloir être une Matrice.

De cette conscience naitra le mouvement donc la vie.

C’est par la vie que l’énergie sera mise en mouvement.

L’énergie étant l’expression d’une information qui, manifestée dans la matière, permettra de donner « un sens à la vie ».

Cette expression, autrement dit ce mouvement énergétique, doit permettre une réalisation.

Cette réalisation devra se manifester dans une zone située à l’interface de la structure, du matérielle, du tangible, et ...l’univers.

La femme est la Matrice.

Nous venons en incarnation soit Homme, soit Femme.

Ce choix est fonction du but d’incarnation et implique une responsabilité particulière liée à cette appartenance.

La conscience à cette appartenance fera toute la différence lors de l’incarnation.

C’est la perte de cette conscience et les différents facteurs d’évolution liés à notre incarnation qui a fait perdre à la femme son orientation originelle.

Le premier facteur est lié à la perte de la notion originelle de protection de l’homme.

L’homme a dévié de son statut de protecteur de la femme à un statut de dominant.

La conséquence fut de réduire la vocation de la femme en tant que Matrice à la dépendance de l’état protectionniste de l’homme perdant peu à peu sa dimension, elle sera réduite à l’une de ses vocations à savoir contribuer à la survie de l’espèce en enfantant.

Le deuxième facteur fut lié à la réaction de la femme face à la domination de l’homme.

Vouloir récupérer son statut en dominant l’homme.

Voilà un joli paradoxe !! La femme par tous les moyens cherchera soit par la séduction soit en démontrant par l’intelligence qu’elle n’a pas à subir la domination de l’homme.

Elle n’aura par se biais aucune chance de réhabiliter sa nature de matrice car elle sera portée à se comparer à l’homme jusqu’à lui revendiquer la notion d’égalité.

De ce fait la femme n’est plus une femme (Matrice) et l’homme un homme (protecteur de celle-ci)

Le troisième facteur sera lié à sa capacité de se rendre de plus en plus autonome voir indépendante grâce notamment à l’accès à la formation et à l’éducation pour tous.

En acquérant la possibilité d’avoir le même niveau d’étude que l’homme elle sera amenée à exercer les mêmes responsabilités. De ce fait elle pourra ne plus dépendre de l’homme même si elle doit encore souffrir de l’inégalité des salaires pour poste et responsabilité équivalent. Alors soit elle se soumettra à ce dernier dictat de l’homme soit elle renforcera son autonomie en créant et gérant sa propre entreprise.

Petit à petit la femme transforme la Matrice en se rendant autonome mais aussi en se privant de la protection de l’homme dans sa dimension énergétique.

L’homme se voit privé de sa vocation de protecteur de la Matrice et la femme de sa pleine vocation de Matrice et finalement en se substituant à l’homme, perdra tout ou partie de sa vocation. C’est une situation où tout le monde est perdant.

La vie est en train de nous rappeler le fondement de nos vocations profondes.

La vie à besoin de la Matrice (la femme) qui elle même a besoin de l’environnement nécessaire pour lui permettre d’exprimer sa vocation (l’homme dans sa dimension retrouvée)

C’est par l’abandon de nos croyances (religieuse, culturelle ou éducative) et l’ouverture à plus de conscience que la Femme et l’Homme retrouveront leur véritable relation basée sur la paire d’opposée et complémentaire.

Ce qui du point de vue du corps mental semble contradictoire mais pas du point de vue du corps de Jade.

Ne cherchons pas à changer nos mentalités mais ouvrons notre cœur à plus de conscience.

En somme la femme est l’incarnation de la Matrice sur terre. Elle doit retrouver cette conscience.

Elle est le principe énergétique de mise en mouvement de la vie. Elle s’inscrit spontanément dans le processus de recyclage du mouvement énergétique de la création.

Elle canalise les informations qui permettront à la structure tangible de poursuivre son cycle d’évolution. Elle nourrit la structure, le plan terrestre de tout ce qui lui permettra d’adapter la race humaine au plan divin.

L’homme doit lui en donner les moyens. Il assiste la femme dans sa mission qu’il aura préalablement ressentie et il mettra tout en œuvre pour contribuer à sa réussite.

Il mettra la Matrice à l’abri de tout ce qui pourrait la perturber en lui apportant aide et réconfort, amour et sérénité et cela avec force, volonté, détermination et implacabilité face à toute forme d’adversité.