Lectures
Le Paradoxe de la Vie

Individualité

La notion d'individualité doit être assimilée pour réaliser le "nous deux".

Alors que ce troisième millénaire est, selon moi, celui du couple (faire à deux ce qui nous aurait été impossible de faire seul) la notion d'individualité doit être assimilée, voire intégrée, afin de pleinement réaliser le "nous deux".

L'individualité est donc basée sur la reconnaissance de soi, l'unité retrouvée qui par réaction doit déclencher naturellement voir logiquement la dualité. L'unité exprimant une finalité (c'est la mort) la dualité liée au mouvement, donc à la vie, reprend ses droits et nous mènera vers l'autre :

  • Soit dans une dynamique du "nous deux",
  • Soit l'autre sur un plan social, culturel, professionnel etc….
  • Soit les deux pour les plus "chanceux".

Dans tous les cas nous nous dirigeons vers le partage, l'échange, la communication. L'être humain, animé de sa pureté (relation verticale), de sa liberté (relation latérale) et de sa beauté (relation horizontale) peut vivre et agir en conscience.

Il devient le créateur, quittant son statut de spectateur exigent, et accepte sa relation avec l'autre dans les cinq règnes : Minéral, Végétal, Animal, Humain, Spirituel.

Il est reconnu et conscient de sa spécificité en tant qu'Humain : il est un être Précieux et Unique.

Alors à quoi peut-il bien servir ? Quelle peut être sa fonction ? Qu'est-ce que l'évolution attend de l'homme ?
Qu'il domine les trois premiers règnes tout en niant le cinquième ?
Qu'il défende sa survit au détriment des autres ?
Non, il doit prendre conscience de sa Vocation. Car en tant qu'être incarné et aimant, l'homme assume la responsabilité, de part sa spécificité (Précieux et Unique), de son lien entre les quatre premiers règnes et le cinquième.

Il canalise l'énergie universelle et la déverse sur terre. Sa spécificité lui confère une "couleur énergétique" particulière qui verra se déverser sur terre une énergie transmuée par lui à son image.
Sept milliard de canaux sur terre, déversant ce type d'énergie, ne peuvent laisser l'évolution naturelle sans un minimum de réaction.

Si nous parvenons à harmoniser cet ensemble nous deviendrons une puissance phénoménale au regard de l'univers que nous sommes supposer servir. Sinon ce sera le chaos.

Les forces de l'univers ne pouvant laisser notre évolution décliner, devront réagir à notre place, non pas en se substituant à notre libre arbitre mais en respectant une autre loi liée à l'interactivité des relations de cause à effet et elles pourront dés lors utiliser les mécanismes des cycles de 25000 et 75000 ans pour rectifier nos axes prenant en compte la notion individuelle à l'échelle de notre planète au regard du collectif représenté par les autres éléments(individualité) qui composent l'univers.
Le déclin de l'évolution n'étant pas au programme le remède à notre "individualisme" n'en sera que plus violent. Il provoquera une forte prise de conscience individuelle et collective et nous permettra de reprendre la route de notre évolution.