Lectures
Le Paradoxe de la Vie

De la 3D à la 5D

Texte intégral de Deniz Adem

 

"Et si on essayait d’éclaircir ce que sont ces 3/4/5 D ? On les appelle dimensions, densités, plans….en fait des niveaux, mais pas comme les marches d’une échelle : ces niveaux peuvent s’interpénétrer, et les niveaux supérieurs englobent les niveaux inférieurs. Il s’agit en fait de niveaux de fréquence, de vibration : tout est énergie qui vibre. Dans la matérialité (visible, monde extérieur), un taux de fréquence plus élevé correspond à une vibration plus élevée des atomes (en fait les électrons qui tournent plus vite autour du noyau), la matière devient plus légère, moins dense, moins visible à nos yeux 3D (tout comme on ne voit plus au delà de l’ultra-violet : la lumière visible est une onde électromagnétique qui vibre dans une gamme très étroite de fréquence en 3D). Dans la spiritualité (invisible, monde intérieur), un taux de fréquence plus élevé correspond à plus de bien-être, de joie, de paix, d’Amour : on se sent aussi plus léger (d’où le nom de densité aussi utilisé pour les dimensions). Il s’agit d’un niveau de conscience plus élevé qui permet la compréhension, la connaissance et la sagesse. Bien-sûr, la matérialité et la spiritualité vont ensemble, sont complémentaires : c’est la spiritualité qui crée la matérialité, et celle-ci sert de support à la spiritualité. Mais la matérialité est obligatoirement collective, tandis que la spiritualité peut être individuelle.

La 3D dans laquelle nous vivons depuis pas mal de temps est en fait le monde de la dualité, avec tout ce que cela implique : la séparation. C’est le monde dominant du « moi je », de l’égo, de la personnalité, du mental, de l’émotionnel, de la survie. Tout est basé sur la différenciation entre moi et les autres à tous les niveaux : physique, sexe, âge, race, caractère, famille, social, travail, richesse, pouvoir…Tout nous fait croire qu’il n’y a aucun lien entre moi et les autres, et que c’est chacun pour soi. Evidemment, la confrontation entre moi et les autres (par les chakras inférieurs) qui me sont complètement séparés, différents, donc incontrôlables, crée sans cesse des peurs, heurts, disputes et autres problèmes. C’est une lutte permanente pour maintenir la tête hors de l’eau en s’appuyant sur celle des autres.

Une autre caractéristique essentielle de la 3D est au niveau de la création : elle est très difficile pour deux raisons. D’abord, on n’a pas conscience de son pouvoir créateur à partir de nos pensées / émotions, donc nous ne les contrôlons pas pour les diriger vers ce que nous désirons : la création est ainsi inconsciente et fluctuante, donc correspond peu à nos aspirations si on en a vraiment. Ensuite, le temps de manifestation est long, dû à la non-synchronicité de la 3D et des multiples obstacles que nous mettons sans le savoir. C’est aussi un monde linéaire (temps), et tridimensionnel (être et espace).

Par contre, dans la 5D, la dualité n’existe plus. La polarité existe encore, mais la lumière et l’ombre ont été intégrées, équilibrées, et notre conscience se trouve au centre, au point zéro (Lumière de Vie selon Soria), au lieu de nous focaliser sur un des pôles avec un regard critique dû au déséquilibre. Dès lors, il n’y a plus de séparation, plus de jugement, c’est le monde du « nous Un », où je considère les autres comme moi dans une autre expérience. Tous sont reliés, et ce qui arrive à un autre arrive aux autres, et forcément à moi. Donc, je veux le bonheur des autres, je les aide, je leur rends service naturellement, et ce bonheur me revient. Il y a fusion des énergies individuelles à tous les niveaux. De plus, la création est facile et instantanée. Pas étonnant qu’il faille faire un sacré travail sur soi pour entrer dans la 5D : imaginez que toutes nos pensées / émotions de 3D créent instantanément toutes les bêtises qui nous passent par la tête, quelle catastrophe ! C’est aussi un monde non linéaire et multidimensionnel (connexion avec le Moi Supérieur). En résumé, la peur est remplacée par l’Amour.

La 4D est simplement un état intermédiaire entre ces deux niveaux de conscience, où la dualité existe encore mais moins qu’en 3D.

Voilà en gros les caractéristiques de ces dimensions. Alors maintenant, la question qui se pose est : mais comment passe-t-on d’une dimension à l’autre ? L’image qui nous vient est une espèce de porte (sas, vortex, portail…) qu’on franchit pour entrer pleinement, d’un coup, en discontinu dans la dimension supérieure, et pour cela avoir réussi un examen, à une certaine date. Non ! En fait, à l’heure actuelle, nous sommes quasiment tous en 3D, 4D et 5D ! Hein, quoi ? Je suis en 5D et je ne le sais même pas ! Oui !

Revenons à la base : les dimensions sont des états de conscience, des états d’être. Donc, quand je me sens bien, quand je suis en harmonie et en paix, quand je suis isolé dans la nature, quand je m’émerveille, quand j’ai des frissons de plaisir, quand j’ai un orgasme, quand je suis en état d’extase, quand je médite en ne m’accrochant pas à mes pensées, quand je suis centré dans le coeur et dans le moment présent : je suis en 5D (en gros, quand je ne suis pas contrôlé par mon mental et mon émotionnel, autrement dit l’égo). Mais…cela ne dure pas encore assez longtemps : disons que pour une personne moyenne, cela correspond à quelques pourcents du temps éparpillés dans sa journée. Puis, le monde 3D l’aspire rapidement tel un vortex, par toute une série de préoccupations terre-à-terre…(travailler, se nourrir, confronter les autres…), ce qui la fait rester dans la 3D 80% de sa journée. Le reste, elle le passe dans l’état intermédiaire 4D. En fonction du travail sur soi, les pourcentages se modifient, et on passe globalement de plus en plus de temps en 5D. On passe de l’un à l’autre de ces états de conscience sans s’en apercevoir (du moins au début), ces « portails » intérieurs étant très subtils, indétectables.

Alors on ne peut pas dire, ça y est, je suis en 5D ! Ou encore, quand est-ce que je vais passer en 5D ? Non, mais on peut dire : j’ai progressé, mon pourcentage de temps en état de conscience 5D augmente : je suis plus heureux, je crée ce qui me plaît, j’attire les synchronicités et les miracles, je prends plaisir à rendre service aux autres…Mais il restera toujours un petit pourcentage 3D, avant que la Terre elle-même n’ascensionne complètement en 5D, avec son humanité. En effet, il faudra toujours « redescendre » un peu pour continuer à vivre sur ce merveilleux support (mère) qu’est notre planète (argent, nourriture, relations sociales…), et surtout pour aider les autres qui sont toujours là ! Ce seront des descentes que nous serons poussés à faire, car nous avons bien du mal à ne pas succomber à la tentation de ne plus tolérer ce monde basé sur l’ancienne énergie masculine.

Mais comment les dimensions peuvent coexister sans qu’on s’en rende compte ? D’abord, la 5D englobe la 3D, donc notre conscience peut être en 5D et voir la 3D. Par contre, un être en 3D de conscience ne peut pas voir la 5D qui coexiste. Ensuite, pour un être qui serait 50% de son temps en 5D, il se passe deux choses. Premièrement, il n’est pas affecté par la 3D dès lors qu’il en est isolé géographiquement et vibratoirement. Il n’est plus impliqué par les remous et déboires des vieilles habitudes et croyances, il survole cela compassion, comme un observateur transparent. Il émet des pensées et des émotions positives qui le tiennent dans des vibrations supérieures hors d’atteinte du marasme « d’en-dessous ». Aussi, il se tient à l’écart des grosses villes pour créer des communautés d’êtres de fréquences similaires : ce seront les oasis de lumière. Deuxièmement, on peut se poser la question : pourquoi cet être ne verrait-il pas un monde en 5D quand il est majoritairement dans cet état de conscience ? Il s’agit ici d’un effet de masse critique : il ne pourrait créer le monde en 5D à lui tout seul, car son énergie 5D est bien trop faible par rapport l’égrégore majoritaire 3D. En effet, la 5D est avant tout un état de conscience avec des pensées / émotions créatrices de cette fréquence. Le monde 5D est à l’intérieur de nous (d’ailleurs, tout l’Univers est à l’intérieur de nous !), et nous le projetons, le manifestons, le matérialisons à notre échelle. Ainsi, les oasis de lumière (une communauté crée bien plus qu’un être seul) constitueront des graines d’hologramme 5D plantées en 3D. Ces îlots seront isolés et dispersés sur la planète en des lieux sacrés, sans interférences du monde 3D, ce qui n’empêchera pas à ces êtres d’y retourner de temps en temps pour des affaires courantes indispensables, et pour aider les autres par des enseignements et guérisons. Ces graines vont croître par le nombre grandissant de personnes qui y séjourneront avec leur conscience de plus en plus en 5D. Les formes-pensées ainsi émises en commun vont agrandir les sphères d’influence 5D (énergie des mini hologrammes), puis quand une masse critique sera atteinte, la planète entière basculera en 5D : l’hologramme sera complet et englobera la planète, en lui servant de nouveau support. Cela sera alors différent en ce sens que se sera « plus » : nous serons capables de voir (en fait, tous les sens, plus ceux extra-sensoriels) beaucoup plus de choses que nous pouvons voir actuellement : surprise !

Autre élément important : la reconnexion aux autres moi, principalement le Moi Supérieur. Qu’est-ce que cela signifie ? En fait, nous sommes multidimensionnels, cela veut dire que nous sommes déjà dans toutes les dimensions, y compris la Source, puisque nous sommes la Source (comme une goutte d’eau pourrait dire qu’elle est l’océan, puisqu’elle est de la même essence, la grandeur n’important pas dans un univers fractal). Ce qui se passe, c’est que nous, ici en 3D, n’avons pas conscience que nous sommes aussi « là-bas » à cause du voile de l’oubli. Au fur et à mesure de notre travail intérieur et l’élévation de notre fréquence, nous prenons conscience de nos moi, de notre existence parallèle en d’autres dimensions, en commençant par les plus proches : 4D et 5D. Plus précisément, nous nous souvenons de ce que nous sommes vraiment, nous reprenons conscience de notre véritable Etre. Comme un amnésique qui retrouverait lentement la mémoire, c’est l’éveil, la levée du voile : je ne vais pas en 5D, mais je me souviens que je suis en 5D ! Donc, quand on est en état de conscience 5D, c’est reprendre conscience qu’on existe déjà en 5D, et on se reconnecte à cette facette de notre Moi Supérieur qui est bien plus grand que ce qu’on peut imaginer…Cet éclatement en facettes / dimensions a été créé pour expérimenter la Vie de la manière la plus efficace dans l’éternel Présent (l’expérience la plus enrichissante est celle en 3D). Nous réapprenons donc à présent à redevenir l’Esprit, mais enrichis d’une expérimentation extraordinaire pour le plus grand bien de tous. Plus on remonte dans les dimensions, donc plus on reprend conscience de notre Moi Supérieur, plus on fusionne vers l’état d’Unité, jusqu’à la dimension ultime où il n’y a plus que le Moi Un, l’Unité parfaite qu’on appelle Dieu. C’est ça le retour à la Maison, reprendre graduellement conscience que nous sommes la Source, que nous n’avons d’ailleurs jamais vraiment quittée."

Source : www.travailleurdelumiere.subjectsecrets.com/

 

 

De la 3D à la 5D

 

Texte intégral de Valentin Sterckman, Chercheurs De Vérités

 

"Le passage dans la Cinquième Dimension : qu’est-il réellement en train de se passer ?

Au fur et à mesure que l’Ere du Verseau approche, ce message a d’autant plus d’importance face à l’urgence de la situation. L’heure de jouer dans la troisième dimensionsera bientôt révolue.

En termes simples, la façon de penser, de ressentir et de se comporter propre à la troisième dimension est en train de s’effacer. Tout le monde est progressivement en train de passer d’un état de conscience quadridimensionnel à un état de conscience en cinq dimensions.

Malheureusement, il se trouve que la plupart des gens sur Terre ne sont pas prêts pour cette transition. Mais qu’ils le veuillent ou non, la transition est en cours, et ceux qui ne seront pas prêts risquent fort d’avoir une expérience inconfortable et difficile.

Mais pour ceux qui se préparent, il s’agit d’une merveilleuse opportunité à saisir. En en apprenant un peu plus sur ce qu’est la transition et ce que sont les différentes dimensions, et à l’aide d’outils simples, vous pourrez apprendre à contrôler vos pensées et sentiments. Cela vous permettra par la suite d’évoluer avec joie et sérénité vers d’autres dimensions vibratoires.

Si vous n’avez aucune idée de ce que sont les dimensions, sachez que vous n’êtes pas seul. La plupart des gens qui ‘jouent’ dans la troisième dimension le font sans en connaître les règles, qui expliquent en quoi consiste réellement le jeu, et comment réussir à y jouer.

Dans cet article, nous verrons quelles sont ces mystérieuses règles. Nous verrons aussi ce que ce sont les troisième, quatrième et cinquième dimensions, et pourquoi il s’agit de la chose la plus importante dans votre vie.

Si vous arrivez à comprendre la structure et le fonctionnement de ces dimensions, vous commencerez à avancer avec fluidité à travers toutes les étapes de la vie. Vous n’éprouverez ni peur, ni tensions, ni anxiété, et vous ferez ce que vous avez à faire sans effort. La peur, l’anxiété, l’angoisse, entre autres, sont des sentiments habituels dans notre vie, que nous devons petit à petit chasser, afin de les remplacer par leur opposé positif.

Ce que les dimensions ne sont pas

Les dimensions (aussi appelées densités) ne sont pas des endroits, dans le sens où elles ne progressent pas de façon linéaire – 3, 4, 5, 6, etc. – empilées les unes sur les autres.

Pour résumer, les dimensions sont des états de conscience accessibles à chacun d’entre nous, si tant est que nous vibrions à la fréquence correspondant à la dimension. Chaque dimension ayant une fréquence vibratoire spécifique, elles auront toutes leur lot de spécificités et d’opportunités.

Dans un sens, vous pouvez vous représenter chaque dimension comme étant un jeu vidéo différent, avec des règles différentes. Chaque dimension aura ses règles qui rendront certaines choses possibles et d’autres impossibles pour les êtres qui décident d’y jouer.

Qu’est-ce que la troisième dimension ?

La troisième dimension, aussi appelé KI en sumérien, est la dimension de la matière. C’est une dimension où les croyances sont rigides, et où les règles et limites manquent extrêmement de flexibilité. La plupart d’entre nous s’y est déjà incarné plusieurs fois, c’est pourquoi nous avons tendance à croire qu’il s’agit du seul jeu auquel nous ayons le droit de jouer.

Mais rien n’est plus éloigné de la vérité.

 

Une autre caractéristique de la troisième dimension est la linéarité du temps. Le temps linéaire permet l’existence du passé, du présent et du futur. Il n’en reste pas moins une structure, une option, à laquelle nous ne sommes pas obligés de nous conformer.

Il peut vous être difficile à l’instant présent de vous représenter la vie sans l’influence du temps. Et pourtant, le temps n’existe que parce que vous décidez qu’il existe. Si personne ne vous demandait d’arriver à 8:00 tous les matins au travail, si vous arrêtiez de manger tous les jours à la même heure, par exemple, vous vous rendriez compte que l’influence du temps n’existe que dans votre esprit. La prise en considération du temps linéaire n’est rien de plus qu’un conditionnement.

Les grands sages pensent d’ailleurs le temps d’une façon très différente de la nôtre. Là où nos unités de mesure sont les secondes, minutes et heures, celles des sages sont les saisons, les années et les ères zodiacales. Ceci s’explique par le fait que, sur le plan énergétique, la différence entre le lundi et le mardi n’est pas aussi flagrante que celle entre une nouvelle lune et une pleine lune. C’est ce qu’on appelle les influences planétaires.

Si vous évoquiez à vos proches l’idée que le temps n’existe pas, peu d’entre eux seraient d’accord. Beaucoup d’humains estiment être soumis au temps, ne serait-ce que pour la simple raison que tout le monde finit par naître et mourir, ce que beaucoup de gens voient comme un début et une fin.

Au fur et à mesure que votre conscience s’éveillera, vous vous rendrez compte que le temps linéaire n’est une illusion. Il s’agit à vrai dire d’une boucle temporelle. Par exemple, les personnes qui focalisent trop leur attention sur leur passé le projettent dans le futur, et le recréent dans le présent, d’où leur stagnation : ils répètent d’anciens modèles de pensée/d’action dans leur vie. C’est dans ce sens que le temps est une boucle infinie.

Tout cela fait que la structure du temps est très spécifique (et limitée) à la troisième dimension. Votre expérience du temps sera tout à fait différente lorsque vous accéderez aux dimensions supérieures.

Certains concepts n’existent pas en 3D. C’est le cas, par exemple, de “l’amour inconditionnel”, qui est spécifique à la quatrième dimension. Néanmoins, si vous êtes déjà capable d’éprouver de l’amour inconditionnel, cela veut dire que vous êtes déjà dans la quatrième dimension.

A l’heure actuelle, nous avons la possibilité de vivre dans la troisième ou la quatrième dimension. La plupart d’entre nous n’arrivera pas à sortir de ses mauvaises habitudes, et restera malheureusement coincée dans la troisième dimension, faute de remise en question. Leur passé devient leur futur car ils le perpétuent dans leur présent.

Une autre caractéristique propre à la troisième dimension est l’impossibilité de choisir. Nous ne choisissons pas ce à quoi nous pensons, ce que nous ressentons, et ce que nous faisons à chaque moment (c’est une compétence que l’on acquiert dans les 4ème ou 5ème dimensions). Au lieu de cela, nous réagissonsaux situations qui se produisent, ce qui rend l’avenir – proche ou lointain – incertain.

La dualité représente une autre structure rigide de l’expérience 3D. Bien/mal, gauche/droite, beau/laid, plus/moins, froid/chaud, jour/nuit, etc, vous voyez où je veux en venir.

C’est depuis la chute d’Atlantide, il y a de cela 12 500 ans, que nous sommes devenus peureux. C’est cette peur qui nous a appris à définir des concepts étroits tels que le bien et le mal, le vrai et le faux, etc. Le jugement inconscient est imprégné dans la 3D.

Pour percevoir l’expérience 3D, nous utilisons principalement l’hémisphère gauche du cerveau, qui fait appel à l’esprit rationnel, logique, calculateur.Voilà pourquoi nous n’utilisons que 5 à 10 % de notre cerveau pour ‘jouer’ en 3D. Bien que beaucoup de gens se doutent que le cerveau présente de nombreuses autres fonctionnalités, ils n’ont aucune idée de commentaccéder à ce potentiel, et se limitent donc à ce qu’ils connaissent.

Pour faire simple, le reste du cerveau nous sert à percevoir les quatrième et cinquième dimensions, et même au-delà.

Nous avons déjà le potentiel, l’équipement qu’il nous faut, en cet instant, pour devenir pleinement conscients de toutes ces dimensions. Malheureusement, notre façon de penser et de ressentir, ancrée en nous depuis plusieurs vies, nous abrutit et limite notre potentiel. Notre cerveau gauche, l’esprit rationnel, ne sait que ce qu’il sait, et ne sait pas ce qu’il ignore : il est limité par ce qu’il sait dans le présent, et travaille sans relâche à nous garder dans cette façon de penser tri-dimensionnelle. Le cerveau droit, en revanche, n’a pas besoin d’avoir des connaissances pour savoir, car il se sert de l’intuition, qui est un ressenti, une impression de savoir, sans pouvoir expliquer comment.

L’élévation de la fréquence de la Terreest en train de reconditionner et de reformater notre cerveau, afin de lui permettre d’avoir accès à une plus large gamme de compétences, d’informations et de possibilités que ce que nous présente la 3D. Les énergies lumineuses des particules photoniques en provenance du Grand Soleil Central, Sirius, nous préparent au grand saut vers la 4D et la 5D, en éliminant les “règles” qui ont structuré notre expérience 3D.

Qu’est-ce donc que la quatrième dimension ?

Maintenant que nous avons compris en quoi consistait la troisième dimension, il est temps de s’intéresser à la dimension supérieure, la 4D.

Les “règles” qui régissent la conscience 4D octroient plus de possibilités et de facilité que la structure tri-dimensionnelle.

Dans la quatrième dimension, le temps est toujours le temps présent. On ne porte d’attention qu’au moment présent, à ce qui est en train de se passer sur le moment. Notre corps n’a conscience que du moment présent ; il ne peut pas connaître ‘hier’ ou ‘demain’, et en tant qu’êtres conscients en alignement parfait avec la quatrième dimension, nous fonctionnons en étant conscients de l’instant présent.
Nous pouvons observer la vie avec détachement, simplement comme de l’information, et à partir de cette plate-forme tranquille, épurée, nous sommes libres de choisir quoi répondre.

Le concept connu sous le nom de paradoxedevient également disponible dans l’instant présent de la conscience quadri-dimensionnelle. Le paradoxe fait que ce qui était vrai il y a un instant, n’est plus forcément vrai maintenant. Et ce qui était faux il y a un instant, pourrait ne plus se révéler faux. Plutôt que d’avoir une vision rigide, pré-existante, d’une expérience, nous choisissons notre version préférée, et vibrons à chaque mouvement.

Nous avons tous 12 brins dans notre ADN. Chaque brin correspond à une des 12 dimensions de la Conscience. Au fur et à mesure que les fréquences quadri-dimensionnelles se répandent sur la grille planétaire, elles vont commencer à activer les codons dormants du quatrième brin de notre ADN. C’est à partir de ce moment que vous découvrirez aisément les projections astrales, et tout ce qui va avec, si tant est que vous n’ayez pas de blocages ou de distorsions en haut du premier brin, ou dans le quatrième brin. Si c’est le cas, ces blocages se manifesteront dans votre ADN, ainsi que dans des parties du corps liées à votre ADN, car les fréquences n’arriveront pas à être absorbé par votre corps.

 

Notre ADN comporte douze brins, chacun étant relié à une des 12 dimensions de la Conscience

Si l’on considère le champ morphogénétique comme étant une structure cristalline, comme un amas de quartz avec plein de petits points, c’est comme cela que vous pouvez vous représenter le champ morphogénétique. A partir du moment où les différentes fréquences circulent correctement à travers le quartz, tout va bien, et celui-ci continuera à grandir.

Alors que nous entrons dans la conscience 4D de l’instant présent, nous avons le pouvoir de choisir ce que nous voulons voir se manifester dans nos vies, et la possibilité d’altérer les évènementsqui surgissent, ce qui augmente notre niveau de bonheur et de bien-être.

Il est intéressant de noter que la conscience 4D n’est pas une option envisageable sur le long terme, car elle n’est qu’une transition, qui sert à faire disparaître les structures mentales rigides de la 3D.

La quatrième dimension est comme une marche d’escalier : ce n’est pas la destination, mais une étape. Le but de la Terre et de tous ses occupants est avant tout d’entrer dans la cinquième dimension.

Néanmoins, bien que la cinquième dimension soit la cible à atteindre, il est essentiel d’expérimenter la 4D au préalable. Il n’est pas possible d’entrer dans la cinquième dimension immédiatement après avoir accédé à la quatrième. Tout votre bagage émotionnel, et mental, doit être laissé derrière, car il vous alourdit, et vous empêche de progresser. L’entrée dans la 5D se fait après que vous soyez devenu maître de vos pensées et de vos émotions dans la quatrième dimension.

N’imaginez pas par là que vous devez renoncer à votre personnalité, à vos émotions, bref, à ce qui fait de vous ce que vous êtes.

A présent, qu’est-ce donc que la 5ème dimension ?

Si vous êtes encore ancré à la 3D, la troisième dimension, il peut être difficile de se représenter la cinquième dimension.

La cinquième dimension fonctionne complètement différemment des 3ème et 4ème dimensions. Dans la cinquième dimension, il vous suffit de concentrer votre attention sur une intention, ou une question, et vous obtiendrez de l’aide, ou une réponse.

Demandez, et vous recevrez.

 

Chaque être est entouré d’un champ magnétique qui le relie à l’Univers

En cinquième dimension, vous n’avez besoin d’aller nulle part pour trouver des réponses, ou vivre des expériences ; tout vient à vous naturellement, sans effort, en fonction de votre concentration, et de votre vibration du moment.

Quand vous vibrez dans une fréquence 5D, vous ne créez pas des formes tel que vous le faites dans les 3ème et 4ème dimensions. Vous créez avec la lumière, ainsi qu’avec des motifs lumineux et des fréquences lumineuses. Vous utilisez pour cela le son, les couleurs et les formes géométriques. Vous interagissez donc consciemment avec le Créateur et tous les Êtres de Lumière.

Dans cette état de conscience supérieur, l’esprit rationnel joue un rôle très restreint. Il retrouve son usage originel, et se concentre sur le bien-être du corps physique.

La question qui se pose maintenant est : Comment maîtriser la 4D ?

Les outils de l’instant présent en 4D

Comme nous l’avons vu plus haut dans l’article, la quatrième dimension est le “temps présent”, “l’ici-maintenant”. Mais le temps présent a en réalité quatre niveaux différents.

La plus grande partie des humains de la Terre ne sont pas préparés à maîtriser chacune de leurs pensées, sentiments et actions à chaque moment de leur vie. Mais ce n’est pas comme s’ils avaient le choix. C’est une compétence de base nécessaire aux consciences 4D et 5D.

Une des raisons pour lesquelles la troisième dimension a été créée était de présenter un “terrain d’entraînement” dans lequel chacun d’entre nous peut pratiquer et parfaire sa vibration grâce aux pensées et sentiments. Afin d’accomplir ceci, le terrain de jeu 3D présente une contrainte temporelle. Plutôt que de se manifester instantanément, il y a toujours un délai entre la pensée et la manifestation de cette pensée. En ce qui concerne la plupart d’entre nous, nous abusons toujours copieusement de ce délai.

Plutôt que de se focaliser sur ce que nous voulons, et de s’arranger pour que cela se produise avec le temps, nous générons de la colère, de la frustration, de l’ennui, de l’inquiétude, de la culpabilité, de la peur – tous types de pensées et de sentiments dissonants. Nous nous comportons comme si nous pouvions penser et ressentir toute chose avec impunité, parce que ne nous ne rendons pas compte de l’instantanéité des résultats de notre pensée.

Mais ce n’est maintenant plus le cas. Puisque le temps linéaire 3D (passé-présent-futur) est en train de s’effondrer pour céder la place à l’instant présent, le délai entre la pensée et la manifestation de la pensée s’effondre également. Le temps s’écoule de plus en plus vite entre le moment où nous projetons la pensée, et le moment où celle-ci se manifeste dans la réalité.

Heureusement, il existe des outils énergétiques simples d’utilisation, qui peuvent vous aider à maîtriser vos pensées et émotions, à chaque moment de votre vie. Grâce à ces outils, vous serez préparé à une opportunité sans précédent, celle de pouvoir créer dans l'”ici-maintenant” (le moment présent) dans les dimensions supérieures.

Voyons donc quels outils permettent d’obtenir ces résultats.

Laissez le Passage vers les dimensions supérieures nettoyer vos pensées et vos sentiments

Pour faire simple, la “Changement” vers les dimensions supérieures utilise un type particulier de fréquences de lumière afin de transmuter ce que nous ne sommes pas, en d’autres fréquences qui servent à nous rappeler qui nous sommes réellement. Le Changement sait que nous avons stocké des habitudes inconscientes en nous, c’est pourquoi la lumière fait actuellement le nettoyage de tout ceci, afin d’augmenter notre vibration.

Néanmoins, à présent que le nettoyage de ces pensées et sentiments de basse vibration est en cours, celles-ci vont surgir au premier plan, et occuper notre esprit plus que jamais. De plus en plus, nous allons en prendre conscience, et elles vont se refléter dans notre vie quotidienne, pour nous montrer ce que nous devons régler dans notre vie.

Habituellement, comment gérez-vous ces énergies puissantes lorsqu’elles surgissent ? Vous les autorisez à vous submerger. Si vous pouviez tout simplement les observer avec détachement lorsqu’elles font surface  – en sachant qu’elles surgissent simplement parce que vous devez vous en occuper – elles se nettoieront rapidement, et vous ne vous souviendrez même plus pourquoi elles vous tracassaient autant.

En revanche, si vous retenez ces pensées et sentiments chaotiques ; si vous vous obstinez à vous sentir coupable, ou à vous inquiéter ; si vous continuez à vous dire que “ça ne va pas” ou qu’elles sont “inappropriées”, ces énergies ne pourront pas se nettoyer correctement, et continuerons de faire surface. Et le Changement, au fur et à mesure de son accélération, de plus en plus soutenue, va devenir pour vous un parcours semé d’embûches.

Souvenez vous régulièrement que ce qui refait surface ne vous appartient même pas. Prenez-en conscience et sachez que cela surgit pour que vous nettoyiez votre esprit. Respirez profondément, méditez, allez marcher, écoutez de la musique à 432 Hz ou 528 Hz– quoi qu’il en soit, détournez votre attention vers quelque chose d’une vibration plus élevée.

Comprendre la quatrième dimension

Pour simplifier un autre aspect important du Changement, imaginons que la 4ème dimension est constituée de de deux parties – une dimension basse et une dimension élevée. Techniquement, ce n’est pas vrai, mais c’est une distinction importante à faire pour comprendre réellement le principe.

Comme il a été dit plus haut dans l’article, la forme continuera d’exister une fois que la 3D aura disparu. Nous aurons toujours des véhicules, des maisons, des arbres, des animaux, etc. Mais la peur, les jugements, la culpabilité, le vrai et le faux, vont tous disparaître. Toute cette énergie dense, qui est la seule chose nous empêchant de jouer dans les dimensions plus élevées à l’heure actuelle, vont simplement être nettoyées, et disparaître de notre espace.

En revanche, en fonction de la vibration des pensées que vous aviez dans la troisième dimension, vous allez vous retrouver, soit dans la basse quatrième dimension, ou la haute quatrième dimension.

La dimension la plus basse, qui s’appelle également le plan astral ou les rêves, détient toutes les pensées projetées par tout le monde dans la troisième dimension. C’est ce que les initiés appellent les annales akashiques.

Ainsi, vous comprenez que les pensées ne disparaissent pas juste après que nous les ayons pensées. Elles continuent de subsister dans la quatrième dimension du bas astral, avec un poids, une texture, une densité et une charge émotionnelle spécifiques. Et elles se lient et s’agrègent à toutes les autres pensées de nature similaire, de la même  façon que sont rangés des livres dans une bibliothèque.

Certaines pensées – telles que celles liées à la pédophilie, la domination, l’esclavage, la guerre, la haine – sont très lourdes, denses, et sombres. A l’inverse, les pensées comme les “enfants qui jouent dans le parc”, les “fleurs qui éclosent lors d’un beau jour de printemps”, sont légères et ont une vibration simple, aérienne. Les pensées de ce type, plus légères, restent rarement ancrées dans la conscience tri-dimensionnelle. Simplement, parce que pour s’aligner à la vibration de l’amour, par exemple, et pour la ressentir, nous devons sortir de la conscience 3D, et accéder à un état dimensionnel plus élevé.

Vous allez me dire “Attendez, je sais ce que c’est que l’amour!” Bien sûr que vous savez ce que c’est, puisque nous vivons simultanément dans la 3ème et la 4ème dimensions. Mais à quelle fréquence vous alignez-vous avec le sentiment de l’amour ? A quelle fréquence vous attardez-vous dessus ?

Prendre à coeur des pensées telles que la “légèreté” et “l’Amour” est une compétence accessible dans la 4ème dimension, la 3ème n’étant que dualité (bien contre mal, noir contre blanc, gauche contre droite, etc.). En 3D, il est en effet très difficile de faire une pause dans l’instant présent, et de renifler le parfum d’une fleur, ou de s’émerveiller devant la nature, car nous sommes portés par la linéarité du temps.

D’un autre côté, vous avez sûrement remarqué que des pensées lourdes et inconfortables, telles que “Je ne fais pas bien les choses” ou “Je ne suis pas aimé” ou encore “Je ne vais jamais y arriver” fleurissent et restent longtemps à la surface dans la conscience 3D. Elles finissent par définir notre vision de nous-même, et par conséquent, notre avenir.

C’est parce que nos pensées sont électriques, et nos émotions sont magnétiques. Des pensées légères, aériennes, telles que “l’Amour” et la “grâce” ont une charge électrique légère et fluide, et circulent facilement dans tout le corps.

En revanche, les pensées laides et lourdes sont très chargées, et enveloppées d’émotions hautement magnétiques. Elles stagnent donc beaucoup plus facilement en nous, perpétuant des schémas de pensée négatifs. De plus, ces pensées sont plus difficiles à nettoyer que n’importe quel autre type de pensées, en plus de se lier magnétiquement à toutes les autres pensées similaires présentes dans la basse quatrième dimension.

La plupart des champs magnétiques lourds que nous traversons (les pensées et émotions négatives) ont peu à voir avec qui nous sommes réellement. C’est simplement le magnétisme de certaines pensées lourdes et inconscientes qui s’attache au magnétisme des pensées lourdes et inconscientes similaires.

Vous commencez à présent à entrevoir pourquoi il est vital de devenir conscient des pensées que vous projetez, et des émotions que vous faites apparaître au sein de votre vibration.

Heureusement, la seconde vague du Changement rend les choses d’autant plus faciles. En laissant circuler les énergies lourdes qui représentent ce que nous ne sommes pas, la lumière réorganise nos pensées et émotions, ce qui nous ré-oriente vers une vibration plus élevée de quatrième dimension, voire de cinquième dimension, pour les plus éveillés spirituellement. Dans ces dimensions, les pensées et émotions négatives ne nous distraient plus autant que dans la troisième dimension.

Nous commençons à vivre en alignement avec notre coeur, et expérimentons les vibrations des conséquences de concepts tels que “Je m’aime”, “Je suis heureux”, “Je suis content de ce que je suis”.

L’alignement avec le coeur devient naturel puisque c’est notre alignement naturel dans les quatrième, cinquième et sixième dimensions.

Notre responsabilité

Le déni, la culpabilité, tous les jugements, les ressentiments et toutes les limites que nous nous imposons, sont comme des poids que nous transportons. Ils limitent l’altitude que nous pouvons atteindre, et nous cloisonnent dans la troisième dimension.

Chacun d’entre nous est responsable à 100 % de ce processus. Au plus nous retirons de poids – les pensées, émotions et mots de basse vibration -, au plus nous nous éléverons haut dans la quatrième dimension, débloquant ainsi l’accès aux dimensions supérieures. Dans ces dimensions, c’est comme si nous arrivions à voir au-delà des limites habituelles de la troisième dimension. C’est une vue plus large, plus calme, plus tranquille. Dans la haute 4ème dimension, vous pouvez choisir d’avoir peur ou d’être inquiet, et de retomber dans la basse quatrième dimension.

Vivre dans les dimensions supérieures est un choix

En commençant à vous aligner avec votre coeur de façon naturelle – c’est-à-dire en apprenant à vous aimez pour ce que vous êtes, et aimez les autres pour ce qu’ils sont -, vous allez vous rendre compte qu’il n’y aucune raison ni besoin de choisir de focaliser votre attention sur des choses inconfortables de la quatrième dimension. Cela vient naturellement et facilement, parce que c’est le langage de la vibration de votre bien-être naturel – si tant est que vous le laissiez prendre place, et que vous vous concentriez dessus.

C’est donc un choix, qui nous est permis grâce au libre arbitre. Le choix de s’orienter dans un sens ou dans l’autre, vers le bien ou le mal. C’est ce que l’on appelle la polarisation, notion qui est propre à la troisième dimension dans laquelle nous vivons.

 

Bien que le Changement s’accélère de plus en plus, que les lignes temporelles s’effondrent, et que tout se met petit à petit à n’exister que dans le moment présent, il se peut que vous choisissiez encore vos pensées et sentiments de façon inconsciente, à cause de vos habitudes de 3D. Ces pensées et émotions se manifesteraient donc immédiatement et complètement en de l’inconfort.

D’un autre côté, vous pouvez choisir vos pensées et émotions à chaque moment, en toute conscience, et vivre l’entièreté de cette expérience.

En d’autres termes, c’est à votre avantage de pratiquer et d’intégrer la capacité de de choisir le contenu de votre conscience dès maintenant, avant que cela ne devienne capital – et ce moment se rapproche très vite.

Cela ne dépend que de vous.

Jusqu’à maintenant, votre cerveau, l’endroit d’où vous pouvez choisir vos pensées et d’où vous focalisez votre attention, a été influencé par les pensées des autres. Vos parents, vos professeurs, etc., vous aimaient et pensaient savoir mieux que quiconque ce qu’il y avait de mieux dans votre vie, et au fur et à mesure que leurs pensées ont migré dans votre esprit, “Vous”, votre Moi, avez cédé la place.

A présent, il est temps de regagner le contrôle de vos pensées et émotions. Au fur et à mesure que vous reconnaîtrez et laisserez couler les pensées non naturelles, comme “Je ne vais jamais y arriver”, “Je n’en suis pas capable” et “Je dois faire ça”, vous allez rapidement vous rendre compte que toutes ces pensées vont disparaître.

Simplement, focaliser votre attention sur le moment présent, sur “l’Amour” et le “bien-être”, ou juste sur le fait d’être “heureux”, va éliminer les vibrations de basse fréquence que vous avez stockées dans votre champ éthérique de quatrième dimension.

Commencez par utiliser des mots positifs plus souvent, tels que certitude, capable, grâce, bonheur, bien-être, positivité, etc., de façon à dégager vos vibrations inconscientes de votre espace.

Chaque matin, au réveil, pensez à ces mots positifs et à ces choses qui vous rendent heureux, et ressentez-les le plus souvent possible.

Même si cela ne semble pas important à ce moment de votre vie, ces mots et pensées vous aideront grandement lorsqu’ils revêtiront toute leur importance.

Est-ce facile ? Si vous avez les bons outils, oui. Simple ? Aussi, si tant est que vous pratiquiez cet art régulièrement. Car vivre est un art, et tout art se peaufine à l’infini.

De plus en plus de gens adhèrent à ce Changement, et le facilitent, de façon à vivre une vie plus heureuse. Serez-vous le prochain ? Je vous le souhaite.

Amour et Gratitude"