Lectures
Le Paradoxe de la Vie

L'humour

L'antonyme de la joie c'est la tristesse celui de l’humour est la peine, le chagrin et la souffrance.

 

Oui je sais, les puristes me diront que non, car aussi étrange que cela puisse paraitre, l’antonyme de l’humour est le sérieux.

 

Voilà qui est drôle, car on nous dit souvent de faire les choses avec sérieux sans se prendre au sérieux.

 

Et l’humour dans tout ça ?

 

Aprés la chute, le corps Mental a pris, petit à petit, l’ascendant sur le corps émotionnel, voulant à tout prix le protéger, ce qui a entrainé la création d'une relation très particulière.

 

De cette relation est nait une complicité généré par une sorte d’asservissement, qui au fil du temps a fait perdre au corps Émotionnel toute sa singularité et par la même, sa vocation.

 

Il en est resté par ce lien comme un chemin subtile tracé entre le corps Mental et le corps émotionnel.

 

L’humour est l’une de nos rares qualités qui peut empreinter ce passage et permettre à ces deux corps de véritables échanges libérant momentanément le corps émotionnel de la domination du corps Mental.

 

En voilà un joli paradoxe.

 

Le corps Mental, qui génère l’humour, permet au corps émotionnel de se manifester pleinement dans sa dimension originelle et retrouve à cette occasion toutes ses qualités enfreignant le véto qui lui avait été infligé.

 

De ce fait le Mental, qui s'était privé de la qualité du corps émotionnel, retrouvera en cette occasion le concours de ce corps qui pourra lui donner en retour toutes les informations lui permettant de déjouer le sérieux de la situation dans laquelle il s’était engagé.

Il pourra cesser de jouer le valeureux guerrier aveuglé par la violence de ses pensées. Une bonne raison pour scander :

"Faites l'humour pas la guerre !!"

 

Lorsque le corps mental est invité à libérer une mémoire, il est confronté à ses peurs. Sans le concours du corps émotionnel il est obligé de résoudre sa problématique en utilisant ses propres outils à savoir la logique, le raisonnement et l’analyse.

 

Mais s’il fait intervenir l’humour il pourra mettre en mouvement le rire.

 

Et voici « l’arme de résurrection massive » la plus inattendu.

 

Rire de soi avec soi et les autres.

 

L’humour aura ce côté décalé qui créera une perturbation suffisante pour permettre au corps mental de se dédoubler et sortir de cette spirale insoutenable que connaissent bien tous les chercheurs de vérité.

 

Par l’humour, le rire nous délivrera de nos peines, de nos chagrins et de nos souffrances trop souvent associés à la tristesse et, contrairement aux larmes, nous retrouverons plus vite le chemin de la joie et de la paix intérieur.

 

Alors en vérité je vous le dis, devant l’adversité...

MARREZ-VOUS !!!