Lectures
Le Paradoxe de la Vie

L'Équilibre


 
Toute notre vie nous passons notre temps consciemment ou inconsciemment à rechercher notre équilibre.
 
Sur le plan physique, affectif ou matériel. Cela peut devenir une obsession au point que le constat est rarement satisfaisant.
 
Il y a une raison simple à cette situation. Notre mental nous suggère de vérifier tout ce qui pourrait nous mettre en déséquilibre. De ce fait nous sommes focalisé sur le déséquilibre pour ne pas avoir à le subir.
 
Et voilà le paradoxe, nous cherchons l’équilibre mais en fait ce qui nous fait peur c’est le déséquilibre. Nous passons notre temps avec le déséquilibre pour le contrôler.
 
Pour cela nous vérifions en permanence ce qui est trop ou pas assez pour le modifier. La réalité est que nous passons notre vie avec nos extrêmes sous prétexte de vouloir nous équilibrer.
 
Il nous est donné de faire autrement. Ce qui nous est demandé c’est de quitter nos paires d’opposées, notre dualité pour VISER l’équilibre.
 
L’équilibre est au centre, ni en haut ou en bas, ni à gauche ou à droite, ni devant ou derrière mais au centre.
 
Certes par habitude nous croyons que c’est en rectifiant ce qui est en excès ou en manque que nous parviendrons à l’équilibre alors que nous ne faisons que créer le déséquilibre d’un axe en cherchant à en équilibrer un autre.
 
L’histoire est sans fin, nous nous épuisons et lorsque le découragement nous envahie nous nous abandonnons à toutes sortes de concessions qui au final ne nous conviennent pas.
 
VISER L'EQUILIBRE C'EST  ne plus se soucier de nos paires d’opposées, c’est développer notre conscience à sortir de la dualité.
 
C’est « la voie du milieu », la paire d’opposée ET complémentaire, notre chemin de vie.
 
Nous devons nous focaliser sur cette voie, ce qui aura pour effet dans un premier temps de réduire l’amplitude qui nous fait sortir de notre chemin de vie pour petit à petit nous rapprocher du centre et poursuivre notre vie sur ce chemin moins tortueux, plus court, plus juste. C’est être dans le ici et maintenant, au bon endroit au bon moment.
 
Comment ? C’est simple, il nous suffit d’arrêter, avec notre mental, de vouloir rectifier chacun de nos axes mais lui demander de Viser le point d’équilibre.
 
Alors un autre corps (le quatrième) celui en relation à notre cœur, responsable de nos intuitions, évoluant en plus de 4 dimensions, prendra le relais et nous invitera concrètement à prendre les bonnes décisions afin de nous ramener sur notre chemin de vie, notre point d’équilibre, le centre, le tout.
 
Pour cette aventure utilisons notre mental et demandons, le soir à l’endormissement, que notre cœur visite notre futur, le rectifie et l’actualise.
 
L’équilibre ne doit plus passer par vouloir rectifier ce qui nous apparaît comme injuste, difficile, insupportable, mais par viser directement ce point d’équilibre.
 
Sans précipitation tout en faisant confiance à notre Cœur, cette partie de nous qui sait mais ne peut agir si nous ne lui demandons pas.
 
Encore faudra t-il l’écouter mais cela est une autre histoire !!!